Races

Le bobtail japonais

chat bobtail japonais

Le bobtail japonais est une race naturelle qui existe au Japon depuis des siècles. La légende veut que ce chat soit un symbole de bonne fortune pour ses maîtres. La variété tricolore de cette race est la plus prisée.

C’est en 1968 que le bobtail fut importé aux États-Unis pour devenir une race reconnue en 1976, puis par les autres associations félines des autres pays par la suite.

Le bobtail japonais est un chat social qui aime le contact avec les humains. Très attachant, c’est un bavard, qui sait produire différents sons avec sa voix mélodieuse. Il est ce que l’on peut appeler “une bonne patte”.

Sa fourrure soyeuse est facile à entretenir. Il suffit de la brosser, puis de la peigner, et enfin de la lustrer avec un foulard de soie. Pour que le pompon de sa queue ait une bonne forme, il faut également le peigner.

Catégorie : Shortair.

Aspect général : De taille moyenne, mince et bien musclé.

Poil : Court et soyeux, de longueur moyenne. Mue peu abondante.

Couleurs : Blanc, noir, roux, noir et blanc, roux et blanc, tricolore (noir roux et blanc), écaille de tortue.

Morphologie : La tête forme un parfait triangle équilatéral avec des pommettes hautes. Le pinch est bien visible et le museau est assez large, arrondi dans la région des moustaches. Les oreilles sont grosses et droites, bien espacées. Les yeux sont gros de forme ovale, larges et alertes. Le corps de taille moyenne, est mince et musclé, et les pattes sont longues et minces avec de jolis pieds ovales. La queue courte ressemble à celle d’un lapin, avec le poil qui se déploie pour former un pompon.

Pour correspondre au standard de la race, les points importants à prendre en compte sont la tête qui ne doit absolument pas être courte et ronde. Aussi, le bobtail ne doit pas être trapu.

Lors des expositions félines, il est automatiquement disqualifié dans les cas suivants :

  • Son coccyx est inexistant ou se prolonge trop loin du corps.
  • Sa queue est dépourvue de pompon
  • Son pompon est trop éloigné de la base de la colonne vertébrale.

Laisser un commentaire