Uncategorized

Gestion de la chatte : durée, déroulement et soins

gestation chez la chatte

La chatte est un animal dont la mise bas se déroule de façon autonome et qui ne requiert pas d’intervention humaine spécifique, autant au cours du processus lui-même que durant les soins prodigués aux chatons. Cependant, avant de vivre l’émouvante expérience de la venue au monde et d’accueillir chez vous une portée de chatons, lisez attentivement notre article pour être lucidement partie prenante de cette belle aventure et d’être muni des informations nécessaires pour un bon déroulement de la période de gestation de votre chatte.

Comment se déroule la gestation de la chatte ?

L’arrivée des chaleurs

L’âge de la maturité sexuelle chez une chatte survient autour de ses six mois, se manifestant par l’arrivée des chaleurs en hiver, accompagnées par une modification du comportement de l’animal précédant l’accouplement et la gestation. Les chaleurs de la chatte surviennent plusieurs fois au cours de son cycle de reproduction, ce qui signifie qu’elle peut mettre bas plusieurs fois dans l’année.

L’ovulation

L’ovulation a lieu au cours de l’accouplement, aussi, les maîtres ne souhaitant pas que leur animal se reproduise, devront éviter qu’il soit en contact avec un mâle ou le stériliser pour éviter une grossesse non désirée.

Le diagnostic de la gestation chez la chatte

Son diagnostic est réalisé chez le vétérinaire, par échographie dès la troisième semaine et par radiographie autour du 40ème jour . Avant celui-ci, vous pouvez cependant vous fier à un ensemble de signes révélateurs de la grossesse de votre chatte. En effet, l’interruption de ses chaleurs, le changement de couleur et de densité de ses mamelles, l’augmentation de son appétit ainsi que la tension de son ventre sont généralement annonciateurs d’un heureux évènement. Par ailleurs, une modification du comportement de votre chatte accompagne et conforte souvent toutes ces manifestations physiques. En effet, si elle devient beaucoup plus affectueuse que d’ordinaire ou au contraire si elle s’isole et paraît abattue, il est probable que votre chatte est enceinte. Pour en avoir le cœur net, emmenez la chez le vétérinaire pour qu’il confirme ou infirme vos doutes par une palpation médicale de son ventre et lui fasse passer une échographie. Si le diagnostic confirme votre ressenti, vous pourrez bientôt sentir son ventre bouger aux environs des six semaines de gestation.

Quels soins pour la chatte gestante ?

Ces quelques gestes aideront la chatte en gestation en prenant soin de sa santé et en préparant au mieux la naissance de ses chatons

Une alimentation adaptée

Dès que le diagnostic de gestation est établi, la première chose à faire est de remplacer les menus habituels de votre chatte par une alimentation adaptée, à savoir des croquettes pour chaton de très bonne qualité, non seulement pendant la gestation mais également plus tard, durant l’allaitement des bébés. En effet, dès le premier mois de gestation, les besoins nutritionnels de votre chatte augmentent proportionnellement à la tension et à la compression de son ventre rempli de chatons. Il lui est donc physiquement impossible de manger doublement et elle s’alimentera par petites quantités plusieurs fois par jour. Pour la nourrir, bannissez la pâtée et choisissez des croquettes pour chaton haut de gamme, concentrées et digestes qui offriront à votre animal un apport nutritionnel d’excellente qualité, parfaitement dosé et répondant de façon adéquate aux besoins de votre chatte en gestation ainsi qu’à ceux de sa portée. Ce régime devra être suivi au-delà de la gestation de la chatte, jusqu’au sevrage des chatons.

Un traitement vermifuge adéquat

La gestation est la période pendant laquelle tous les vers en sommeil dans le corps de la chatte se réactivent pour se répandre par l’utérus puis, par la suite lors de la tétée. Aussi, la chatte doit être vermifugée au moment de l’accouplement, deux semaines avant la mise bas, puis juste après celle-ci . Par la suite, il faudra traiter toutes les deux semaines la mère et les chatons jusqu’au sevrage. Le traitement vermifuge, très important, rend plus performant le système immunitaire de la chatte et la prémunit contre les affections intestinales tout en protégeant ses petits. Cependant, ce n’est pas un traitement anodin et il peut s’avérer non seulement inutile mais toxique s’il n’est pas adapté à votre animal et à la situation. Il doit donc faire l’objet d’une prescription médicale par le vétérinaire.

Bientôt la mise-bas : les préparatifs

Afin que votre chatte n’aille pas mettre bas dans la nature, prenez soin de la garder à la maison au cours des dernières semaines avant la naissance de ses bébés. Dans le cas contraire, elle risque de mettre bas à l’extérieur. En vue de la mise-bas, prévoyez également pour votre animal un cocon douillet à surface lisse, fermée de préférence, pouvant être entretenue aisément et munie d’un rebord, ce qui permettra à la chatte de l’enjamber tout en mettant ses petits en sécurité, à l’abri d’une chute éventuelle. Une caisse de transport sans sa porte ou encore une panière à linge tapissées de papier journal ou d’une serviette éponge douce conviendront parfaitement pour cet usage et devront être quotidiennement nettoyées.

Cet « espace d’accouchement » devra être situé dans un espace sec, calme, à l’abri d’une lumière trop importante, près de sa nourriture et de son eau et loin du passage et de l’agitation de la maison afin d’inspirer confiance à votre chatte qui viendra se reposer dans ce havre de paix pour se préparer à recevoir ses chatons sereinement.

Cependant, il se peut aussi qu’elle décide de mettre bas ailleurs, ce que vous devrez laisser faire, votre animal faisant instinctivement le meilleur choix pour lui et pour sa portée.

Prévoir le matériel de secours

Même si la mise bas de la chatte se fait généralement simplement et sans encombre, rassemblez les éléments d’un kit de secours à utiliser en cas de complication le jour J. Vous aurez besoin de fil dentaire pour ligaturer le cordon ombilical, d’une paire de ciseaux pour le couper au cas où la chatte ne le ferait pas avec ses dents et d’un antiseptique pour le nombril des chatons. Votre vétérinaire saura vous préparer techniquement avant cette échéance en vous informant de la conduite à tenir en cas de complication et si votre chatte ne parvient pas à les mettre au monde ou ne s’en occupe pas, n’hésitez surtout pas à faire appel à ses compétences professionnelles.

Anticiper l’avenir

A quelques semaines de la mise bas, il est temps de rechercher activement un futur foyer pour les chatons si vous ne les gardez pas et de commencer dès à présent à leur assurer un bel avenir dans une famille aimante.

Pendant la mise bas

Des pertes de lait au niveau des mamelles de votre chatte ainsi qu’une baisse de température vous avertiront de l’imminence de la mise bas au début de laquelle elle se mettra à ronronner très fort. Votre chatte sait mettre bas toute seule et n’aura besoin d’aucune assistance de votre part, si ce n’est le respect de sa tranquillité afin que son accouchement se déroule sans stress.

En suivant attentivement tous nos conseils, vous voici donc efficacement parés pour accompagner votre chatte dans la belle aventure de la gestation.

Laisser un commentaire