British Shorthair : le chat qui a tout pour plaire

C’est un chat qui réunit beaucoup de caractéristiques intéressantes, ce qui le rendra attachant. Il possède des qualités, avec quelques défauts. Le British Shorthair est doté d’un physique qui lui est propre. Il est reconnaissable de loin.

Cette race de chat trouvera aisément sa place au sein de la famille. Il est indépendant, mais aime bien recevoir de l’amour, ce qui est important pour son équilibre mental.

Découvert en Grande-Bretagne pour la première fois, ce chat a tout pour plaire. Il est très populaire. Cependant ses conditions d’élevage s’avèrent être un peu plus compliquées. Pour répondre au standard de la race, il n’est pas rare d’avoir des difficultés pour reconnaître un tel animal dans cette race.

C’est un chat de taille moyenne avec un poids classique pour ce type d’animal, puisque celui-ci est compris entre 4 et 8 kilos.

Caractéristiques physiques du British Shorthair

Sa caractéristique principale va être sa tête ronde et ses grands yeux ronds. Il possède également une couleur de robe qui va l’assimiler très régulièrement à un petit ours en peluche. Le British Shorthair est un bel animal.

De manière générale, ce chat possède une certaine allure avec un corps relativement puissant. Il est très proche du Chartreux et de l’Européen, que certains considèrent encore aujourd’hui, comme ses cousins.

C’est un animal de compagnie idéal, avec une espérance de vie estimée de 17/18 ans en moyenne. Avec un poil court et une fourrure particulièrement dense, le British Shorthair est très agréable à caresser et à prendre dans ses bras. Il ne sera jamais contre des caresses, bien au contraire !

Avec un cou musclé, un nez court et des narines ouvertes et incurvées, cet animal se reconnaît assez facilement, même de loin. Les yeux sont ronds et bien espacés l’un de l’autre afin de pouvoir les distinguer le mieux possible. L’espacement entre les yeux sera inférieur à l’espacement entre les deux oreilles qui sont pointues.

En ce qui concerne les couleurs du British Shorthair, celles-ci sont multiples, diverses et variées. On peut avoir plusieurs couleurs différentes.

Physiquement, cette race de chat est très originale et il ne faut pas la confondre avec ses cousins. Il est beau et majestueux. Il reflète bien le caractère anglais avec une allure assez fière et un comportement sûr de lui.

Taille au garrot mâle : 30 cm

Taille au garrot femelle : 30 cm

Poids mâle : entre 4 et 8 kilos

Poids femelle : entre 4 et 7 kilos

Couleur : toutes les couleurs sont acceptées et reconnues par le standard. Seuls les chats avec des taches blanches sur une robe différente pourraient subir une élimination lors d’un concours d’exposition.

Poil : court et bien fourni

Tête : ronde et large avec un cou très musclé. Celui-ci met en avant la tête et ses bajoues bien développées.

Nez : ouvertes et incurvées

Yeux : les yeux avec des couleurs intenses et brillantes seront davantage appréciés par les éleveurs. Cependant, les yeux doivent être assortis avec la robe de l’animal pour ne pas avoir une mauvaise qualification.

Oreilles : assez petites, voire moyennes, elles possèdent une base large et finissent en arrondi. Un espacement important est présent entre les deux oreilles.

Queue : relativement épaisse sur tout son long, elle possède un bout arrondi avec une longueur de queue qui doit faire au moins, les deux tiers du corps de la bête.

Espérance de vie : entre 15 et 20 ans.

Histoire et origines

L’histoire de cet animal est relativement ancienne. Il a été découvert en Grande-Bretagne dans les années 1850. C’est par la suite qu’il s’est surtout démontré, notamment avec la présence d’éleveurs passionnés comme H. Weir. C’est alors qu’en 1871, il a été présenté pour la première fois au Crystal Palace à Londres.

Ces chats ont été appelés ainsi afin de les démarquer des autres chats existants. Le British Shorthair a été nommé pour ne pas se confondre avec d’autres chats de gouttière qui étaient très présents à cette époque-là.

Avec son poil court, le British Shorthair se distingue des autres spécimens à poil long. Physiquement, il ressemble très fortement à deux autres races déjà existantes, qui sont l’Européen en Europe et l’American Shorthair dans le pays de l’Oncle Sam. Plusieurs sources attestent de l’importation de plusieurs chats, British Shorthair, qui auraient été importés aux États-Unis, qui suite à divers croisements, auraient donné naissance à l’American Shorthair. On est alors, au début des années 1900.

Quand est arrivée la Première Guerre Mondiale, plusieurs chats de l’espèce British Shorthair ont disparu. La race n’a pas été très loin de s’éteindre… C’est pourquoi plusieurs éleveurs ont fait des croisements avec des animaux qui ne possédaient aucun pedigree. C’est malheureusement, ce qui a conduit à la perte (inévitable) de l’origine physique de cette race. Pour essayer de retrouver un standard qui réponde mieux à son origine, plusieurs professionnels ont utilisé le Persan pour apporter quelques rondeurs supplémentaires et se rapprocher des origines précises du British Shorthair.

Malheureusement, le scénario a recommencé, durant la Seconde Guerre Mondiale. Les quelques chats de cette race restants se sont accouplés avec d’autres races, comme le Chartreux. C’est certainement la raison pour laquelle il possède quelques traits spécifiques de cette race. Pour essayer de renouveler la race, les éleveurs ont de nouveau fait appel à la race du Persan pour apporter des traits caractéristiques du British Shorthair. C’est à ce moment-là que l’on a commencé à avoir des chats avec un poil long. Une autre variété et une autre race est née : le British Longhair.

C’est en 1979 que la France a décidé d’ajouter le British Shorthair au Livre Officiel des Origines Félines (LOOF).

Caractère du British Shorthair

Bien que tous les chats ne soient pas identiques, il y a des traits spécifiques à la race qui se voient. Le British Shorthair est un animal avec un caractère relativement tendre et doux. C’est un compagnon idéal pour la famille, que ce soit avec des enfants ou avec des animaux.

Il saura parfaitement s’adapter à sa vie de chat. Il est important de garder à l’esprit que la majorité des chats sont indépendants, mais ont besoin de leur maître pour être pleinement épanoui. Ce chat peut aisément rester dans la maison même pendant que vous allez travailler, mais le soir il aura besoin de sentir votre amour à son égard. Pour cela, il voudra recevoir des câlins, des caresses…

Il possède un instinct de chasse particulièrement développé. La présence d’un jardin peut être un plus pour lui offrir ces moments de jeux particulièrement importants pour son équilibre.

Avec un chat et/ou un chien, il prendra certainement du plaisir puisqu’il est très joueur. Un compagnon de jeu est un véritable atout qui lui servira entièrement. Il ne craint pas la solitude et ira parfois la rechercher de lui-même.

Santé

Une seule maladie principale peut toucher le Birtish Shorthair. Sinon, dans l’ensemble, il est en bonne santé. La maladie en question touche les reins et est la polykystose rénale. C’est une maladie dangereuse, car elle est tout simplement mortelle.

Au fil du temps, le Birtish Shorthair peut se montrer assez sensible et fragile. C’est pourquoi on vous recommandera d’aller faire des visites de contrôle pour vous assurer que tout va bien, notamment au niveau du cœur et du rythme cardiaque.

S’il va régulièrement dehors, pensez bien à le vermifuger et à vérifier les puces et autres tiques qui peuvent trouver un malin plaisir à se glisser dans le poil de votre compagnon.

Enfin, la vaccination classique pour les chats s’impose : rage, typhus, leucose et coryza sont les principaux à prendre en compte.

Entretien

En raison d’une fourrure assez fournie, un brossage hebdomadaire s’impose. Lors des périodes mues, il faudra quadrupler la fréquence du brossage pour retirer les poils morts et protéger le sous-poil.

Si vous repérez des nœuds, alors, il faut bien penser à le brosser. En effet, les chats sont sensibles aux poils morts et peuvent avoir des problèmes intestinaux dès lorsqu’ils en avalent en faisant leur toilette.

Alimentation du British Shorthair

En fonction de l’activité de votre compagnon, il lui faudra une alimentation adaptée. Un British Shorthair qui sort tous les jours et un autre qui vit en appartement n’auront pas besoin de la même dose de calories journalières. Cela explique le choix des croquettes qui devra se faire en conséquence. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre vétérinaire ou de l’élevage en question, qui sauront répondre à votre problématique.

À quel type de maître convient le British Shorthair ?

Le British Shorthair peut convenir à tous les passionnés de chats, sans aucune difficulté ! C’est un animal qui possède un caractère sociable et joueur. Il est également indépendant et supportera facilement l’absence de son maître parti travailler. Il demande un peu d’attention, mais pas autant que le Siamois.

Que ce soit en appartement ou dans une maison à la campagne où il pourra chasser comme bon lui semble, le chat s’adaptera. Dans le cadre d’une vie en appartement, la présence d’un arbre à chat peut s’avérer indispensable.

Ne vous étonnez pas s’il préfère les endroits calmes et discrets, c’est normal. C’est un animal paisible et serein.

Le prix d’un British Shorthair

Assez populaire, ce n’est pas une race de chat qui coûte excessivement cher, loin de là. Le prix d’achat d’une British Shortair est compris entre 400 et 1800€. Le prix est relativement variable en fonction du sexe, des parents, du pedigree et de la conformité aux standards de la race.

En ce qui concerne l’entretien, il ne coûtera pas trop cher. On estime le coût des croquettes et des frais vétérinaires entre 200 et 500€ par an. Ce prix est variable selon la marque de croquettes et de l’état de santé général de l’animal. Notre moyenne part sur une gamme de croquettes premium avec les rendez-vous classiques chez le vétérinaire (vaccins, stérilisation/castration, visite de contrôle…).

4.5
26