chat bleu russe

Chat bleu russe

Possédant une fourrure douce et soyeuse aux reflets argentés et des yeux en amande couleur émeraude, le Bleu Russe (ou Bleu d’Arkhangelsk) est un chat élégant et mystérieux particulièrement apprécié par les Américains et les Japonais. Afin de satisfaire la noblesse russe qui aimait porter sa fourrure chaude et imperméable, le chat d’Arkhangelsk fut longtemps traqué et chassé avant de réussir à fuir sa terre natale. Calme, discret et fidèle à son maître, le Bleu Russe est un chat réservé qui aime sa tranquillité. Avec 166 pedigrees délivrés par le LOOF en 2018, la race du Bleu Russe est vingt-cinquième au classement général des races félines en France. Souvent éclipsé par ses éternels rivaux que sont le Chartreux et le British Shorthair Bleu, le chat d’Arkhangelsk possède pourtant de très nombreuses qualités qui séduiront les personnes à la recherche d’un animal de compagnie doux et affectueux.

Caractéristiques physiques du Chat Bleu Russe

Le Bleu Russe possède un corps fin, gracieux et élégant. Il paraît souvent plus musclé et plus imposant qu’il ne l’est vraiment à cause de la densité de son pelage. Le LOOF classe cette race parmi le type médioligne, caractérisé par un corps rectangulaire, une ossature robuste, une encolure dégagée, une queue moyenne et des pieds ronds. Plus précisément encore, le Bleu Russe appartient à la sous-catégorie des foreign qui regroupe les chats les plus fins et les plus légers du type médioligne. Les courbes du Bleu d’Arkhangelsk sont fluides et bien dessinées, ce qui lui confère une allure naturellement gracieuse. Ses mouvements sont élégants et précis. La femelle est un peu plus fine et petite que le mâle.

Taille au garrot chez le mâle : Entre 23 et 25 centimètres

Taille au garrot chez la femelle : Entre 22 et 24 centimètres

Poids du mâle : De 3 à 5,5 kilos

Poids de la femelle : De 2,5 à 4 kilos

Pelage : Le pelage du Bleu Russe est particulièrement doux et soyeux. Même si ses poils sont courts et fins, sa robe est double et dense en raison d’un abondant sous-poil. Il existe une variété de Bleu Russe à poil mi-long, dont le nom signifie « créature de la brume » : le Nebelung. Né aux États-Unis du croisement d’un Bleu Russe et d’un American Shorthair porteur du gène poil long, la variété du Nibelung possède un sous-poil fin et un poil de garde épais.

Couleurs : La couleur traditionnelle du chat Russe est le bleu. Elle correspond à un bleu gris intense, lumineux et uniforme, aux reflets argentés. L’extrémité des poils présente une couleur gris argent et confère au pelage du Bleu Russe son aspect soyeux et brillant. Pour cette robe, la truffe doit être gris charbon et les coussinets lilas foncé. Certaines fédérations félines, dont le LOOF, reconnaissent aujourd’hui l’existence de deux autres couleurs : le noir et le blanc.

Tête : Triangulaire et large au niveau des yeux. Sa bouche possède des coins légèrement relevés, ce qui lui confère une expression amicale et souriante.

Oreilles : Aussi larges que hautes, les oreilles du Bleu Russe sont recouvertes d’un poil fin à l’extérieur et d’un poil un peu plus long à l’intérieur.

Nez : Plutôt court et arrondi.

Yeux : Grands et expressifs, en forme de noix. Pour être reconnu par le LOOF, le chat doit posséder des yeux vert émeraude. Aucune autre couleur n’est autorisée chez cette race. En outre, la couleur doit être la plus intense possible. Un regard imparfaitement vert constitue une pénalité au regard des standards de la race. Toutefois, le jaune vert est toléré chez les chatons.

Queue : De taille moyenne. Épaisse à la base, la queue du Bleu Russe s’affine progressivement.

Histoire et origines du chat d’Arkhangelsk

Les origines du Bleu Russe demeurent un mystère, comme en témoignent les nombreuses variations de son nom à travers les époques et les territoires. Selon qu’on lui prête une origine russe, maltaise ou espagnole, le Bleu Russe s’est tantôt appelé Chat d’Arkhangelsk, Bleu d’Arkhangelsk, Archange Bleu, Bleu du Caucase, Russian Shorthair, tantôt Bleu Maltais, Chat Espagnol, Bleu d’Abyssinie ou Foreing Blue. C’est en 1939 que le nom de Bleu Russe est officialisé.

Si les origines de cette race sont généralement attribuées aux pays scandinaves ou à la région soviétique, certaines théories laissent à penser que le Bleu Russe pourrait également avoir occupé les régions méditerranéennes. Ainsi, contrairement à ce que laisse supposer son appellation, les premiers ancêtres de ce chat pourraient ne pas avoir vécu en Russie. L’une des théories concernant les origines du Bleu Russe explique que ce chat aurait vu le jour en Norvège et aurait été importé dans toute l’Europe par les Vikings.

Toutefois, de nombreux récits témoignent de la présence du Bleu Russe en Russie. En particulier, ce chat aurait longtemps vécu dans la région portuaire d’Arkhangelsk, au bord de la mer Blanche, à 1000 kilomètres au nord de Moscou. En raison du climat extrêmement rude, il aurait naturellement développé une fourrure dense, chaude et imperméable qui lui aurait permis de résister aux intempéries. Cette fourrure aurait été particulièrement prisée pour habiller la noblesse russe. Traqué et chassé pour son pelage, le Bleu Russe aurait fini par abandonner sa Russie natale par voie maritime. Utilisé par les marins pour chasser les rongeurs dans les cales des bateaux, le Bleu Russe aurait ainsi pu gagner l’Angleterre grâce aux embarcations qui jetaient l’encre dans le port d’Arkhangelsk. La date précise de son arrivée au Royaume-Uni n’est pas connue et se situerait entre le XVIe siècle, sous le règne d’Élisabeth Ire, et le XIXe siècle.

En 1871, après avoir séduit la Reine Victoria, le Bleu Russe participe à la première exposition féline, organisée au Crystal Palace de Londres. Il est présenté sous le nom d’Archange Bleu dans la catégorie des chats bleus. Malheureusement, il ne parvient pas à s’affirmer face au Chartreux ou au British Shorthair Bleu. Ce n’est qu’en 1912 que le Governing Council of the Cat Fancy reconnaît la race du Bleu Russe, sous son appellation Foreign Blue.

Après la Seconde Guerre mondiale, le Bleu Russe est menacé d’extinction. Il est alors sauvé par les Britanniques qui effectuent des croisements avec des siamois, race qui se reproduit plus facilement que le Bleu Russe. Les standards de la race sont alors modifiés en 1950 pour intégrer les variations morphologiques engendrées par ces mariages. D’autres croisements sont opérés par les Américains, les Scandinaves et les Australiens, donnant naissance à plusieurs variétés de Bleu Russe, dont le Nebelung.

Caractère et personnalité du Chat Bleu Russe

Le Bleu Russe est un chat calme, doux et paisible. Il apprécie tout particulièrement le confort et la tranquillité. Très affectueux envers sa famille et son maître, c’est un animal fidèle et loyal qui se montre plus réservé avec les étrangers. Il est de nature plutôt timide et l’apprivoiser requiert patience et douceur. D’un tempérament introverti, il ne miaule que rarement. Sa voix est mélodieuse et douce, à l’image de son caractère.

Santé du Chat Bleu Russe

Contrairement à de nombreuses races félines, le Bleu Russe n’est génétiquement prédisposé à aucune maladie ou pathologie. De constitution solide, son espérance de vie est comprise entre 15 et 20 ans. Des visites régulières chez le vétérinaire, des vaccins à jour et des traitements préventifs contre les parasites lui assureront une bonne santé.

Pour avoir le plaisir de voir grandir un chat bleu russe en bonne santé, il vaut mieux aller le chercher dans un élevage spécialisé. Une chatterie vous garantit aussi une vaccination en règle. Comme tous les chats, il est conseillé de le traiter contre les vers et les parasites, à titre préventif, pour lui éviter des troubles digestifs et une croissance perturbée. Mais le chat bleu russe n’est pas sujet à la maladie. Aucune prédisposition pathologique n’est à signaler. Vous devrez bien veiller à équilibrer ses repas pour écarter tout risque de surpoids. Le chat bleu russe est réputé pour son grand appétit qui peut le desservir si les menus ne sont pas adaptés.

Entretien, hygiène et toilettage

Le Bleu Russe ne demande pas de soins spécifiques. Même si son sous-poil est important, un brossage hebdomadaire est suffisant pour son bien-être. La variété à poil mi-long est un peu plus exigeante et nécessite un brossage tous les deux ou trois jours. Pour prévenir l’apparition de tartre, il est également possible de lui brosser les dents une fois par semaine.

Alimentation du Chat Bleu Russe

Le Bleu Russe possède un grand appétit et peut faire preuve de gourmandise. Son alimentation doit être adaptée à ses besoins énergétiques et se composer, idéalement, de poisson et de viande préparés à la maison. Pour le maintenir en forme, sa nourriture doit être riche en nutriments. Si elle comprend des croquettes, celles-ci doivent être de très bonne qualité et achetées en magasin spécialisé ou auprès de son éleveur.

À quel type de maître convient le chat Bleu Russe ?

Le Bleu Russe aime les habitats calmes, chaleureux et confortables. À l’inverse, les environnements agités et bruyants peuvent le stresser. En raison de son tempérament introverti, ce chat est donc peu recommandé pour les familles nombreuses ayant des enfants. En revanche, il conviendra plutôt bien aux personnes seules ou âgées. En outre, le Bleu Russe s’accommode parfaitement à la vie en appartement et peut facilement se passer de sorties en extérieur.

Combien coûte un chat Bleu Russe ?

Pour faire l’acquisition d’un Bleu Russe inscrit au LOOF, vacciné et identifié, il faudra compter au minimum entre 1000 et 1200 euros. Le prix peut augmenter en fonction du sexe de l’animal, mais aussi du pedigree et des titres possédés par les parents. La rareté et la demande peuvent également influencer le prix. Un chat destiné à la reproduction sera généralement vendu plus cher qu’un chat adopté pour la compagnie.

Chat bleu russe
4.4 (88.33%) 12 vote[s]