Sacré de Birmanie ou chat Birman

Le sacré de Birmanie est une race de chat originaire de France. On le confond régulièrement avec le Persan et le Siamois. Cela s’explique parce qu’il possède des caractéristiques qui sont particulièrement proches.

Le sacré de Birmanie est également appelé le Chat Birman. C’est un animal qui existe depuis plusieurs années déjà. Cela ferait bientôt plus de 100 ans qu’il a été découvert pour la première fois. C’est un magnifique chat qui peut avoir des yeux perçants et somptueux.

Le sacré de Birmanie reste un animal très apprécié par les français. Il est calme et ne perd pas beaucoup ses poils. Son éducation reste relativement facile et il sera agréable pour la famille. Il ne possède pas des besoins sophistiqués et pourra parfaitement se satisfaire du nécessaire dans un appartement. Bien évidemment, un jardin ne sera pas de trop, mais ce n’est pas un chat qui cherche à s’échapper. Toutefois, on précisera qu’il peut avoir des chats différents avec des comportements qui s’éloignent du standard établi par le club de race et le Livre Officiel des Origines Félines (LOOF).

Caractéristiques physiques du chat Birman

Le sacré de Birmanie possède une apparence générale qui rappelle fortement le Siamois. Il a une robe mi-long avec des couleurs qui rappellent le fameux Siamois dont on parle. Les extrémités des pattes du chat birman sont entièrement blanches.

Le chat Birman fait son poids avec une moyenne aux alentours de 5 kilos. Avec ses yeux bleus profonds, il fait partie des races les plus populaires en France. C’est un animal qui connaît un succès indéniable dans le monde.

Sa fourrure est douce et agréable au toucher. Ce visage foncé fait sa caractéristique principale avec des oreilles bien droites.

Il possède une apparence physique bien définie. Afin de respecter les standards de la race, il ne pourra pas être marié avec un chat d’une autre race. Ce n’est pas autorisé. Un éleveur qui souhaite obtenir une nouvelle couleur de robe devra respecter un protocole très précis et détaillé pour rester dans les consignes fixées par le livre des origines adapté.

Taille au garrot mâle : 30cm

Taille au garrot femelle : 30cm

Poids mâle : entre 4 à 6 kilos

Poids femelle : entre 4 à 6 kilos

Couleur : plusieurs couleurs sont autorisées, mais pas toutes. Il faut savoir que les couleurs peuvent être différentes, mais pas les motifs. Ceux-ci doivent répondre à des critères stricts en conformité avec le LOOF. La robe initiale du sacré de Birmanie est le seal colorpoint. Cette robe est porteuse du gène noir. On va retrouver le seal point, le chocolate point, le blue point, le lilac point, le red point et le crème point. Une nouvelle couleur peut arriver, mais cela reste rare, car il faut suivre des étapes scrupuleuses et complexes.

Poil : mi-long avec un sous-poil léger.

Tête : taille moyenne, large et arrondie. Il n’est pas rare de se rendre compte qu’elle est plus longue que large quand on voit l’animal de profil. Par ailleurs, si la tête présente une face écrasée comme le Persan ou une face pointue comme le Siamois, il s’agit d’un défaut.

Nez : profil romain. Le nez doit être droit, court et busqué.

Yeux : de couleur bleus (les autres couleurs ne sont pas acceptées), pas tout à fait ronds, les yeux du chat Birman seront grands et espacés l’un de l’autre. Les chatons ont des couleurs plus foncées. La couleur finale se stabilise aux alentours de 16 semaines.

Oreilles : quasiment aussi larges que hautes, les oreilles du chat Birman possèdent un bout arrondi et une belle fourrure à l’intérieur de l’oreille. Leur taille est de moyenne à grande et ne doivent pas être trop espacées l’une de l’autre.

Queue : de taille moyenne, la queue du chat birman est classique sans particularité.

Espérance de vie : entre 14 et 17 ans.

Histoire et origines

Les origines de ce chat sont assez mystérieuses. En effet, le sacré de Birmanie est un chat qui revêt de légendes. Des personnes racontent qu’il s’agit d’un animal qu’un prêtre birman possédait. Ce chat était blanc et s’appellerait Sinh. Le temple du prête a été, un jour, attaqué et le prêtre succomba. L’histoire raconte que Sinh a sauté au visage de son prêtre. La couleur de ses yeux a changé pour devenir saphir et sa fourrure aurait changé de couleur, en prenant une teinte légèrement plus dorée. Les pattes blanches du sacré de Birmanie auraient absorbé la couleur de la chevelure du prêtre ce qui expliquerait pourquoi elles sont toujours blanches à ce jour. Plus tard Sinh est mort et ses chatons seraient les premiers sacré de Birmanie de l’histoire de la race.

Une autre histoire explique qu’un couple de ce chat aurait été volé et ramené en France à travers un yacht d’un milliardaire américain dans les années 1920 après la Première Guerre Mondiale. Le mâle n’aurait pas survécu à la traversée sur le bateau contrairement à la femelle qui en a profité pour faire une portée. Dans cette dernière, on retrouve un chaton, une femelle dont le nom est Poupée de Madalpour. À l’heure actuelle, nous n’avons aucune preuve de l’existence de cette femelle…

En revanche, ce qui serait sûr à presque 100%, c’est qu’un croisement entre un Persan et un Siamois aurait donné la naissance à un sacré de Birmanie. Des éleveuses comme Simone Poirier ont réalisé plusieurs actions pour mettre au point le sacré de Birmanie, tel qu’on le connaît aujourd’hui. Le standard de la race est arrivé assez tôt, mais le nom de la race a été officiel qu’en 1950.

Sa cote de popularité a été immédiate. Il a été importé aux États-Unis dans les années 50/60 et en Grande-Bretagne dès 1965.

Des personnalités publiques comme Baptiste Giabiconi et Karl Lagerfeld possédaient des sacré de Birmanie, ce qui a grandement contribué à son succès.

Caractère du Sacré de Birmanie

Le caractère du sacré de Birmanie est intéressant et plaira à beaucoup de personnes. Il n’est pas difficile à vivre, ce qui en fait un animal de compagnie très apprécié.

Parfois considéré comme un pot de colle, c’est un animal relativement doux et affectueux. Il est possible de trouver des éléments de cette race plus joueurs que d’autres, mais cela reste très modéré. Le sacré de Birmanie est parfait pour une vie de famille, même avec des enfants en bas-âge.

Il est capable de s’adapter à la vie de ses maîtres. C’est sa grande force. Il est proche de son maître et appréciera fortement être porté dans les bras de ses maîtres. Il n’est pas le chat d’une seule personne, c’est bien l’animal de toute la famille. Il cherchera du réconfort auprès de tous les membres du foyer.

Le chat Birman doit connaître une bonne socialisation pour vivre dans de bonnes conditions et sereinement. Il ne faut pas se retrouver face à un chat craintif. Le sacré de Birmanie est un chat curieux et aime les étrangers. Il n’est pas rare de le voir se frotter dans les jambes de nouvelles personnes.

Ce chat n’est pas bavard. Il ne miaulera pas outre mesure. En d’autres termes, ce type de chat est considéré comme idéal par beaucoup de propriétaires, grâce à son caractère.

Santé

Comme tous les chats, le sacré de Birmanie devra être vacciné contre la leucose, le coryza ou encore la rage et le typhus.

Le sacré de Birmanie peut être sujet à des problèmes de santé au-delà de ses 7 ans d’existence. Tout d’abord, il faudra limiter l’embonpoint en choisissant des croquettes adaptées pour lui permettre une meilleure digestion. Les sacré de Birmanie peuvent être touchés au niveau des reins et connaître des troubles de la digestion.

Le dysfonctionnement rénal peut apporter des problèmes urinaires. Ces derniers causent des souffrances importantes à l’animal et peut le conduire à faire de l’incontinence, malgré lui. Il est vivement recommandé de lui mettre une litière propre à sa disposition, à laquelle il pourra y accéder, aussi bien le jour que la nuit.

Entretien

Le sacré de Birmanie s’entretient régulièrement. Il est recommandé d’effectuer un brossage régulier pour l’empêcher d’avoir des nœuds qui se forment dans son poil. Il pourra avoir un poil soyeux, doux, agréable au toucher et brillant !

Le brossage des dents est indispensable. Il faut lui faire, une fois par semaine, pour limiter l’apparition de gingivites qui sont, malheureusement, assez fréquentes chez le chat Birman.

Comme toutes les races de chat, il faut vérifier régulièrement l’état de ses oreilles pour s’assurer que tout est propre.

Alimentation du Sacré de Birmanie

L’alimentation du sacré de Birmanie est très simple : de bonnes croquettes adaptées et complètes feront parfaitement l’affaire. Il faut bien s’assurer que les croquettes soient cohérentes par rapport à la stérilisation de l’animal afin de limiter la prise de poids.

Le chat Birman est gourmand et ne sera pas contre un peu d’herbe à chat ou des friandises.

À quel type de maître convient le chat Birman ?

Le sacré de Birmanie pourra s’adapter à tous les maîtres de chats, ou presque. Celui-ci doit être régulièrement présent à la maison et lui accorder de l’attention le soir. Il aime les caresses et est toujours prêt à ronronner sur vos jambes.

Pour les personnes qui possèdent déjà un chat, un chien ou des enfants, le sacré de Birmanie sera le chat idéal pour vous.

Le prix d’un sacré de Birmanie

À l’achat, chez des éleveurs passionnés et intéressés par la race, le prix du sacré de Birmanie se situe entre 800 et 1200€. De manière plus générale, la fourchette de prix où on peut trouver des chats Birman aujourd’hui oscille entre 400 et 1400€.

L’entretien du chat Birman à l’année est estimé entre 550 et 850€. Tout va dépendre de l’état de santé après les 7 ans du chat, mais également de la marque de croquettes que vous utiliserez pour le nourrir.

5.0
38