Santé

La dermatite miliaire du chat

dermatite miliaire du chat

Qu’appelle-t-on la dermatite miliaire du chat ? A quoi cette affection de la peau est-elle due et surtout comment soulager un chat qui en est atteint ?

Qu’est-ce que la dermatite miliaire du chat ?

La dermatite miliaire, parfois appelé eczéma miliaire, désigne une réaction propre à la peau du chat qui se caractérise par l’apparition de nombreuses petites croûtes ayant la consistance de grains de mils (et à laquelle l’affection doit donc son nom). Ces papules crouteuses donnent à la peau du chat un toucher rugueux comme celui d’un papier de verre et sont souvent associées à du prurit (sensation de démangeaison) qui poussent le chat à se gratter, se lécher, se mordiller ou s’arracher les poils. Se faisant, le chat est susceptible de s’infliger des blessures voire des surinfections secondaires.

Les croûtes sont le plus souvent localisées au niveau du collier, entre les épaules, la ligne dorsale, le sommet de la croupe et la base de la queue. La tête et le cou de l’animal peuvent aussi être concernés.

La dermatite miliaire est une affection cutanée assez fréquente chez le chat. Elle ne désigne pas une entité pathologique à proprement parler mais seulement un syndrome ou plutôt une façon qu’a la peau des chats de réagir. En d’autres termes, cela signifie que savoir qu’un chat souffre d’une dermatite miliaire ne constitue pas un diagnostic. Cette dermatose possède diverses origines que votre vétérinaire devra s’attacher à déterminer pour mettre en place un traitement adapté.

Quelles sont les causes de la dermatite miliaire chez le chat ?

Les origines possibles de la dermatite miliaire sont variées. Il peut s’agir de la manifestation cutanée d’une allergie du chat ou d’une ectoparasitose, c’est-à-dire de la présence de parasites externes sur la peau ou dans le pelage du chat : des puces, des cheyletielles, la teigne etc.

Ainsi, la dermatite miliaire peut trouver sa cause dans :

  • une allergie du chat aux piqûres de puces, aussi appelée dermatite par allergie aux piqûres de puces (ou DAPP). C’est plus précisément la salive de ces insectes qui se nourrissent du sang de leur hôte qui peut provoquer des allergies et ce type de manifestation cutanées,
  • une allergie alimentaire du chat, causée par des protéines présentes dans son alimentation,
  • une hypersensibilité à des pneumo-allergènes, des allergènes présents dans l’environnement du chat et auxquels ce dernier développe une allergie. Il peut s’agir par exemple des acariens de la poussière ou des pollens,
  • une allergie de contact. Plus rare que les autres formes d’allergie chez le chat, elle est causé par un contact de sa peau avec des produits sensibilisants comme des shampooing, de la lessive, des produits d’entretien des sols, une pommade etc,
  • une allergie à un médicament utilisé pour le traitement médical d’une autre affection du chat.

Le traitement de la dermatite miliaire du chat

Le traitement de la dermatite miliaire dépend essentiellement de la découverte de la cause de cette dermatose par le vétérinaire.

Si le vétérinaire soupçonne qu’un phénomène allergique est en cause dans l’apparition d’une dermatite miliaire chez le chat, il préconisera :

  • un traitement de l’animal contre les puces, afin de se débarrasser de ces insectes potentiellement responsables d’une dermatite chez le chat, sur son pelage et surtout dans votre domicile où elles se trouvent à plus de 95%,
  • un traitement de votre domicile contre les pneumo-allergènes comme les acariens des poussières : à raison d’un grand ménage avec un aspirateur puissant muni d’un filtre HEPA
    et de l’utilisation de foggers acaricides, les « fogger »,
  • de donner une alimentation dépourvue des protéines auxquelles le chat est sensibilisé. Pour identifier ces protéines, le vétérinaire vous demandera dans un premier temps de passer par un régime d’éviction à base d’une alimentation ménagère ou d’un aliment vétérinaire contenant des protéines n’ayant jamais été données au chat allergique,
  • une désensibilisation à l’allergène auquel le chat est sensible si ce dernier a pu être précisément identifié, ce qui est plutôt rare.

De façon non spécifique, le traitement conventionnel du chat peut aussi reposer sur :

  • l’administration de médicaments corticoïdes, par voie orale ou localement pour soulager les symptômes du chat. Leur utilisation ne pourra cependant ne se faire que sur du court terme car leur usage prolongé entraîne l’apparition de nombreux effets secondaires indésirables.
  • l’administration d’acides gras essentiels sous forme d’huile de poisson. Les oméga 3 qu’ils contiennent ont un rôle anti-inflammatoire et aident à restaurer la barrière cutanée.

L’homéopathie et la phytothérapie peuvent aussi s’avérer d’un grand secours pour soulager les symptômes d’un chat atteint de dermatite miliaire. Les plantes telles que la fumeterre, la pensée sauvage et la bardane possèdent des propriétés anti-inflammatoires, émollientes et antiprurigineuses. Parlez-en à un vétérinaire spécialisé qui pourra vous prescrire une synergie de plante adaptée au cas de votre chat !

 

La dermatite miliaire du chat
4 (80%) 20 vote[s]

Laisser un commentaire