Chat malheureux : que faire pour l’aider ?

chat malheureux

Malgré son tempérament indépendant et solitaire, le chat est un animal sensible, capable de ressentir une large palette d’émotions. Tout comme les humains, nos amis félins peuvent éprouver de la joie, de l’excitation, de la peur, de la colère, mais également de l’anxiété et de la tristesse. Même s’ils donnent parfois l’impression de pouvoir vivre par eux-mêmes ou de pouvoir supporter les longs moments de solitude, les chats ont besoin que leurs maîtres s’occupent d’eux et veillent à leur bien-être. Le manque d’attention et de stimulation peut provoquer un état de tristesse généralisé qui, s’il n’est pas pris au sérieux, peut se transformer en dépression sévère. Celle-ci peut s’accompagner de troubles anxieux qui vont modifier le comportement de l’animal et altérer son état de santé. Dans ce dossier, nous analysons les situations qui peuvent vous indiquer que votre chat est malheureux et nous vous aidons à décoder les signaux d’alarme que vous envoie votre compagnon. Nous vous proposons également des solutions pour lui rendre sa joie de vivre.

Comment savoir si mon chat est malheureux ?

En fonction des jours et des saisons, l’humeur du chat peut s’avérer changeante. Comme les humains, les félins peuvent ressentir des émotions diverses et connaître des variations d’humeur, sans que cela doive inquiéter leurs propriétaires. Un changement dans son environnement ou dans ses habitudes peut provoquer une réaction émotionnelle ponctuelle chez le chat, le temps pour lui de s’habituer à la nouveauté. Toutefois, si l’humeur et le tempérament de votre compagnon se modifient de façon prolongée, il est important d’y prêter attention et de surveiller l’évolution de son moral. En effet, pour savoir si votre chat est malheureux, il est impératif que vous observiez son comportement et notiez le moindre changement dans ses habitudes. De nombreux signaux peuvent être annonciateurs d’un mal-être.

Un chat malheureux dort plus longtemps

La dépression du chat se caractérise par un allongement du temps de sommeil. Même si un chat adulte dort beaucoup, en moyenne entre 12 et 16 heures par jour, une tristesse généralisée augmentera les périodes de repos de votre compagnon. Un sommeil excessif est l’un des signaux les plus évocateurs du mal-être du chat. Si votre animal dort plus longtemps qu’à son habitude ou à des moments inhabituels pour lui, cela doit vous encourager à être attentif aux autres symptômes qui pourraient indiquer que votre chat est malheureux.

Un chat malheureux a des troubles alimentaires

Lorsqu’un chat est triste ou se sent mal dans sa peau, ses comportements alimentaires évoluent. Un chat malheureux a naturellement tendance à perdre l’appétit et à manger moins. Dans les dépressions les plus sévères, l’animal peut même refuser de s’alimenter. La diète pouvant avoir des conséquences graves chez le chat, il est conseillé de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire si votre animal n’a rien mangé depuis plus de vingt-quatre heures. Dans certains cas, la situation s’inverse et le chat malheureux aura tendance à manger beaucoup plus qu’à l’ordinaire. Ces crises de boulimie sont révélatrices d’un problème, le chat cherchant à compenser un manque ou à tromper un ennui en s’alimentant davantage.

Un chat malheureux devient malpropre

La contrariété, le mécontentement et la tristesse se traduisent parfois par des marquages urinaires réactionnels ou par une malpropreté chez un chat pourtant habituellement propre. Un chat qui urine en dehors de sa litière ne le fait pas sans raison, ni pour embêter ses propriétaires. Il convient donc d’en découvrir la cause. Pour mieux résoudre le problème, il est également important de faire la distinction entre les mictions (le chat urine accroupi, en grande quantité, la queue à l’horizontale) et les marquages urinaires (le chat urine debout, en petite quantité, la queue à la verticale). Le marquage permet à l’animal de répandre son odeur et de baliser son territoire. Sentir sa propre odeur permet au chat de se rassurer et de calmer une anxiété consécutive à un changement. À l’inverse, une miction au mauvais endroit peut être le signe d’une maladie urinaire, d’un défaut d’apprentissage ou d’un mal-être.

La malpropreté du chat malheureux peut également s’étendre à sa toilette. Chaque jour, un chat en bonne santé consacre plusieurs heures à se lécher et à se nettoyer tandis qu’un chat dépressif n’aura plus goût à faire sa toilette aussi méthodiquement qu’avant. Le chat malheureux est donc enclin à négliger son hygiène. Lorsque la morosité se double d’anxiété, la toilette peut être effectuée de manière excessive : l’animal se lèche de façon prolongée et frénétique, se mordille et s’arrache les poils, et peut même parfois se ronger et s’arracher les griffes (on parle alors d’onychophagie). La qualité du toilettage est donc un important baromètre de l’humeur de votre compagnon.

Toutefois, nous attirons votre attention sur le fait qu’un changement dans les habitudes de sommeil, d’alimentation ou de propreté qui surviendrait brutalement, sans raison apparente, peut également cacher une pathologie physique. En cas de doute, contactez toujours votre vétérinaire pour ne pas passer à côté d’une maladie qui pourrait être fatale à votre compagnon.

Un chat malheureux ne réagit plus aux sollicitations

Les chats sont des animaux naturellement facétieux et joueurs, même si certains sont plus calmes ou plus discrets que d’autres. Un chat malheureux aura tendance à être moins énergique et moins exubérant qu’à son habitude. Léthargique et indifférent, il se montrera désintéressé par les séances de jeux, par les câlins ou les caresses. Dans certains cas, le chat malheureux aura même tendance à se cacher et à ne pas répondre à vos appels. Vous pourriez alors avoir l’impression qu’il boude ou qu’il fait la tête. Si votre chat vous paraît moins affectueux et moins joueur, il se peut qu’il traverse une période difficile. En effet, la dépression, notamment quand elle est assortie de troubles anxieux, modifie le comportement de votre chat, ainsi que sa personnalité. Un chat malheureux peut se montrer distant, renfrogné, voire agressif. La morosité peut en outre lui faire adopter une gestuelle inhabituelle (frapper le sol avec sa queue, garder les oreilles baissées ou rester constamment en état de vigilance). Par ailleurs, la dépression peut également rendre taciturne ou mutique un chat habituellement bavard.

Quelles solutions mettre en place pour aider un chat malheureux ?

Les signaux traduisant un mal-être chez le chat sont donc nombreux, mais ils ont l’avantage d’être facilement identifiables. Si vous constatez des modifications dans le comportement de votre animal, vous devez dans un premier temps identifier les causes de ces changements afin de pouvoir ensuite y répondre avec des solutions adaptées.

Comprendre les causes du mal-être de mon chat

Le chat est un animal extrêmement sensible, routinier et réfractaire au changement. Une modification dans son environnement suffit à perturber son équilibre : un déménagement, des travaux de rénovation, l’arrivée d’un nouvel animal ou d’une nouvelle personne dans le logement, le décès de son propriétaire ou d’un autre animal… sont autant de facteurs pouvant profondément bouleverser votre chat et lui causer une grande souffrance émotionnelle. Des événements mineurs, qui nous paraissent pourtant anodins, peuvent également être mal vécus par nos amis félins : changement de mobilier, modification des horaires de sortie, nouvelle alimentation, arrivée d’autres chats dans le quartier, moins d’attention consacrée par les propriétaires, départ en vacances, etc. Toutefois, les principales causes de dépression chez le chat restent l’ennui, la solitude et le manque de stimulation ou de liberté. Les chats laissés seuls toute la journée en milieu clos, sans accès à l’extérieur et sans stimulation suffisante, sont particulièrement exposés à la dépression. Mais des solutions simples existent pour remonter le moral de votre petit compagnon.

Trouver des solutions pour que mon chat se sente mieux

Pour aider votre chat à retrouver le moral, commencez par lister les événements et changements récents qui auraient pu le contrarier, même ceux qui semblent peu importants. Un simple déplacement de meuble peut parfois être à l’origine du malaise de votre félin (meuble sur lequel il aimait se percher pour regarder par la fenêtre, par exemple). Trouvez le facteur déclencheur et essayez d’y remédier si possible. Vous pouvez également utiliser des diffuseurs de phéromones qui recréeront une atmosphère apaisante et qui aideront votre animal à se détendre. Des compléments alimentaires spécialisés peuvent aussi lui être administrés pour l’aider à se sentir mieux dans sa peau. Par ailleurs, ne punissez jamais votre chat pour un mauvais comportement (marquage urinaire ou griffade) car vous risqueriez d’aggraver son sentiment de détresse. Au contraire, accordez-lui davantage de temps et d’attention. Proposez-lui des jeux et des câlins, réaménagez son environnement pour lui créer de nouvelles stimulations (nouvel arbre à chat, nouveaux jouets). Si votre chat s’ennuie parce qu’il est seul toute la journée, l’adoption d’un second animal peut éventuellement être envisagée comme solution. Dans tous les cas, un état dépressif ne doit pas être pris à la légère : les conséquences sur la santé de votre compagnon peuvent être graves. Si nos conseils ne suffisent pas, prenez contact avec un vétérinaire ou un comportementaliste afin de trouver des solutions adaptées au profil de votre animal.

4.5
30

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here