Mon chat est triste : pourquoi et que faire ?

chat triste

Le chat est un animal sensible. Il est doté d’émotions qui peuvent le toucher et l’affaiblir. Plusieurs éléments permettent de détecter aisément la dépression du chat. Nous allons les lister dans cet article.

Quand vous vous apercevrez que le chat est triste, c’est certainement que l’heure est grave. Il faut vraiment prendre le temps de comprendre pourquoi il est triste et de l’aider à surmonter cette dépression. Les chats peuvent être dépressifs, tout comme les chiens.

Cet article est là pour vous aider à comprendre comment il faut réagir face à la dépression de l’animal et trouver des solutions optimales pour l’aider à aller mieux et à surmonter ce traumatisme.

Quels sont les symptômes d’un chat dépressif ?

La tristesse d’un animal peut se manifester sous différentes formes. Avant de préciser tous les symptômes, on rappellera que le chat a besoin d’interactions sociales, aussi bien avec les humains qu’avec les animaux. S’il n’a pas assouvi ce besoin, cela peut conduire à des problèmes comportementaux.

Pour vous aider à détecter les signaux d’une tristesse, on ne peut que vous conseiller de bien connaître votre animal de compagnie. Mieux la connaissance du caractère se fera, plus grandes seront les chances d’avoir un avis rapidement sur les causes de sa dépression.

Malheureusement, il est possible d’être confronté à un nouvel animal que l’on adopte tout juste. Dans ce cas, il n’est pas facile d’avoir une opinion précise sur le caractère de l’animal. Que faut-il faire ? Tout simplement, il faut l’observer. S’il possède l’un des symptômes dont on va parler par la suite, cela devrait vous aider à mettre la puce à l’oreille. Le chat triste n’est pas forcément dépressif. Le chat dépressif est très souvent triste.

Le chat est apathique ou ne montre aucune énergie dans ses mouvements, même pour aller manger. L’inactivité totale est un symptôme de dépression, au même titre qu’un animal qui refuse de manger ce qu’il a dans sa gamelle.

Il est possible de rencontrer des félins qui refusent les marques d’affection ou qui ne viennent pas en demander. Dans ce cas, c’est difficile, car il existe des animaux indépendants qui vont refuser la caresse, alors que tout va bien dans leur tête.

Le chat est dépressif s’il manifeste un certain changement d’humeur. Il va adopter une attitude effrayante au point d’intriguer fortement sa famille.

L’animal passe sa vie à dormir, c’est-à-dire qu’il possède un sommeil bien plus profond qu’à la normale.

Enfin, un autre symptôme criant est l’absence de motivation au jeu et à la friandise.
Ces quelques symptômes que nous venons d’évoquer sont généralement les signes d’une dépression chez le chat, mais ce n’est pas tout. Le chat peut refuser de manger pour une autre raison : la douleur. S’il est malade ou a des problèmes de digestion, il refusera de manger. Néanmoins, il devrait montrer une certaine motivation autour de la gamelle, contrairement au chat dépressif qui ne la calculera même pas.

Afin d’en être sûr, dès l’apparition d’un refus de manger (et de boire), on vous recommande chaleureusement d’aller vous rendre chez un vétérinaire pour l’ausculter. Cela vous permettra d’éviter la cause “maladie”.

Les médecins des animaux sont parfaitement aptes à détecter des symptômes de dépression, mais il leur manque une information cruciale : ils ne savent pas comment le chat vit chez vous. Pour l’aider dans son diagnostic, il faut être précis, très précis.

Quelles peuvent être les causes de la dépression ?

Le chat peut devenir dépressif pour plusieurs raisons différentes. Ce n’est pas toujours évident de trouver la véritable cause. En effet, l’événement déclencheur peut avoir lieu en votre absence ou tout simplement, en dehors de la maison.

Voici une petite liste des facteurs qui peuvent conduire à la dépression chez le félin domestiqué :

  • Le déménagement : le chat est un animal qui tient à son territoire. Le simple fait de lui changer son lieu de vie peut le rendre dépressif. Il ne va pas réagir comme le chien (surtout si vous en avez plusieurs) où la seule présence du maître peut lui convenir. Les chats sont indépendants, mais ont besoin de leur famille pour être pleinement équilibrés. Pour éviter la dépression, le chat doit retrouver son odeur, ses jouets et ses repères.
  • La solitude : un chat qui vit avec vous, mais qui n’est pas caressé, ni rien, c’est un animal malheureux. Il a besoin d’être à vos côtés et de vous voir. Il doit sentir votre amour. Les personnes qui travaillent beaucoup d’heures tous les jours ne devront pas prendre une race de chat qui exige beaucoup d’attention. Pour pallier à ce problème, on recommande d’adopter un chien ou un autre chat avec lequel l’animal pourra s’amuser.
  • Relations toxiques : en cas de mauvaise relation avec une personne de la famille (quelqu’un qui n’aime pas les chats par exemple), le chat peut être malheureux. Il a besoin de sentir que tout le monde l’apprécie pour être épanoui. Si quelqu’un le rejette, le sentiment d’isolement reprendra le dessus…
  • Un bébé : dans le cadre de l’arrivée d’un bébé, les humains ont que d’yeux pour le nouveau-né ! Or, il y a le chat qui a (aussi) besoin d’attention de votre part. Il est de votre rôle d’accorder un minimum d’attention à votre félin et de passer du temps avec lui, et rien qu’avec lui (pendant la sieste du bébé par exemple).
  • L’arrivée d’un nouvel animal : que ce soit un nouveau chien ou un nouveau chat, le chat déjà présent peut voir d’un mauvais oeil son arrivée. Une sorte de compétition entre les animaux va se mettre en place… et elle est très mauvaise.
  • Le stress : un animal qui vit dans un environnement qui le stress, comme des claquements de portes, des bruits à tout va, des cris, des jouets qui traînent partout (y compris sur son espace), une maison mal entretenue (le chat est réputé pour avoir l’hygiène la plus propre)… tous ces facteurs peuvent causer du stress et de l’anxiété chez l’animal. Il est de votre ressort de lui fournir une ambiance propice et qui lui convienne. Le chat doit être à l’aise et bien épanoui à la maison.
  • Un choc : le plus souvent traumatique et il ne sera pas toujours facile de trouver la cause. Des hypothèses peuvent être émises, avec une expérience ou un chat qui s’est battu avec un autre animal (chat, chien), etc. Dans ce cadre précis, la visite chez un éthologue s’impose. Il pourra vous conseiller et vous apporter des astuces personnalisées qui correspondront à votre animal de compagnie et à son tempérament.

Quoi qu’il en soit, le chat a besoin de vous, que vous lui parliez, de votre présent et que vous lui accordez du temps. Le chat est sensible à ces petits détails. Si la dépression et la tristesse du chat ne s’améliorent pas, la visite chez un vétérinaire ou un éthologue s’impose.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here