maine coon

Maine Coon : la plus grande race de chat domestique

Géant au grand cœur et au poil mi-long, le Maine Coon est un chat originaire de la région du Maine, située au nord-est des États-Unis. Reconnu comme la plus grande race de chat domestique au monde, le Maine Coon peut facilement atteindre un poids de dix kilos et une longueur de cent centimètres. En dépit de son allure impressionnante et rustique, ce chat dissimule sous son imposant gabarit un cœur tendre, pacifique et un tempérament docile, très affectueux. Indétrônable au classement des races félines depuis 2011, le Maine Coon est le chat préféré des Français. Classée devant le Persan, le Sacré de Birmanie, le Ragdoll et le Bengal, la race du Maine Coon représente à elle seule 33 % des pedigrees accordés par le LOOF en 2018. Avec 13808 pedigrees délivrés cette année-là, le Maine Coon en totalise presque trois fois plus que le Sacré de Birmanie, deuxième sur le podium des races félines.

Caractéristiques physiques du Maine Coon

Faisant partie des plus grands chats du monde, le Maine Coon possède un corps long, puissant et rectangulaire, une ossature robuste, une large poitrine et des pattes musclées. Son gabarit colossal constitue la particularité de son espèce. Doté d’un pelage mi-long, d’une tête carrée et de grandes oreilles très fournies en poils, ce chat possède une allure rustique et campagnarde très appréciée.

Taille du Maine Coon : Très grande. Il peut facilement atteindre un mètre de hauteur. Les mâles sont beaucoup plus imposants que les femelles. En raison d’une croissance plus lente que celle des autres races, le Maine Coon n’atteint pas avant la quatrième année sa taille adulte définitive.

Poids du mâle : Entre 6 et 10 kilos

Poids de la femelle : Entre 4 et 8 kilos

Pelage : Mi-long. La fourrure est courte sur les cuisses et les épaules, plus longue sur les flancs, le ventre et les culottes. Il possède également une belle collerette.

Couleurs : Toutes les robes et toutes les combinaisons de couleurs sont admises chez cette race, à l’exception de la cannelle, du chocolat, du fauve (fawn) et du lilas. Les couleurs les plus populaires sont le noir et le brun, marbré ou tigré.

Tête : Carrée, équilibrée, de taille moyenne, avec des pommettes hautes et saillantes. Le profil du Maine Coon est légèrement concave.

Oreilles : Grandes et larges à la base,ses oreilles sont richement fournies en poils. La présence de plumets aux extrémités des oreilles est appréciée et même valorisée par les standards du LOOF.

Nez : Le museau doit être carré. Le nez, les lèvres et le menton doivent s’aligner sur la même verticale.

Yeux : Grands, bien espacés et ovales, presque ronds lorsque le chat est attentif. L’implantation de ses yeux doit être oblique. Toutes les couleurs sont admises, sans adéquation spécifique avec la robe.

Queue : Considérée comme son plus bel atour, sa queue doit être longue et très touffue. Lorsqu’elle est repliée, elle doit idéalement pouvoir atteindre la base de l’omoplate. Large à la base, la queue est formée de mèches souples et se termine en pointe.

Histoire et origines

Selon la légende, le Maine Coon serait issu d’un croisement improbable entre un chat des forêts de l’État du Maine, situé au nord-est des États-Unis, et d’un raton laveur (raccoon en anglais) dont il aurait conservé une partie du nom. En réalité, cette race est probablement née du mariage entre des chats domestiques locaux et des chats européens, germaniques ou scandinaves, arrivés aux États-Unis par bateaux d’immigrés. Puisqu’il ressemble fortement à la race du chat norvégien, une autre théorie explique que le Maine Coon aurait pu être importé aux États-Unis par les Vikings.

Caractère du Maine Coon

L’adage qui veut que les apparences soient trompeuses s’applique particulièrement bien au caractère de ce chat. Malgré ses allures de colosse intimidant, il possède un tempérament en or. Docile, patient et paisible, il s’avère un excellent chat de compagnie dont la douceur et la gentillesse n’ont d’égales que sa beauté et son élégance. Calme et affectueux, c’est un chat qui est fidèle et loyal à ses propriétaires. Sociable, il n’est pas timide envers les étrangers. Sportif et athlétique, il aime la nature et les grands espaces qui lui permettent de se promener et de chasser librement. Pour autant, le Maine Coon saura également se contenter d’une vie tranquille en intérieur s’il y a été habitué dès son plus jeune âge.

Santé

Comme beaucoup d’autres chats pure race, le Maine Coon possède un capital génétique moins varié que les chats de gouttière et est donc plus prédisposé à développer certaines pathologies ou maladies génétiques. Il est notamment susceptible de développer une cardiomyopathie hypertrophique féline, maladie génétique cardiaque impliquant un épaississement progressif du muscle du cœur. Dans les formes les plus sévères, le chat meurt avant d’avoir célébré son premier anniversaire. Dans les formes les plus modérées de la maladie, les symptômes peuvent n’apparaître qu’après le dixième anniversaire de l’animal. La cardiomyopathie se traduit par des difficultés respiratoires, une intolérance à l’effort et un souffle au cœur, pouvant entraîner une mort brutale de l’animal. Outre cette maladie cardiaque, il peut également souffrir d’une atrophie musculaire progressive de l’arrière-train, appelée atrophie musculaire spinale. Les premiers symptômes apparaissent très tôt chez le chaton, vers l’âge de trois ou quatre mois. L’animal éprouve alors des difficultés à se déplacer, à marcher et à sauter, ce qui se traduit par une oscillation marquée de l’arrière-train. Bien qu’il n’existe aucun traitement, les Maines Coons souffrant de cette atrophie musculaire spinale peuvent tout de même vivre 9 ou 10 ans. Enfin, le Maine Coon est également prédisposé à développer des maladies au niveau des reins. Un faible pourcentage de Maine Coon peut être atteint de polykystose rénale (PKD) se traduisant par des kystes dans la région rénale.

Qu’il s’agisse de la cardiomyopathie hypertrophique féline, de l’atrophie musculaire spinale ou de la polykystose rénale, un test ADN permettra d’identifier les animaux porteurs de ces mutations. Outre ces problèmes génétiques, le Maine Coon peut également développer une dysplasie des hanches avec l’âge, en raison de sa grande taille. Toutefois, malgré ses nombreux problèmes de santé, le Maine Coon possède une belle longévité puisque son espérance de vie est comprise entre 15 et 20 ans.

Entretien, hygiène et toilettage

Le Maine Coon n’exige qu’un toilettage modéré. Un brossage hebdomadaire est suffisant pour entretenir sa fourrure et retirer les poils morts. En période de mue, il est toutefois nécessaire de brosser son Maine Coon plus régulièrement : un brossage tous les jours est recommandé afin que l’animal n’avale pas trop de poils morts pendant sa toilette. Et comme pour tous les autres chats, il est important de porter attention à l’hygiène auriculaire et dentaire de son Maine Coon.

Alimentation

En raison de sa grande taille, le Maine Coon doit pouvoir bénéficier d’un régime alimentaire adapté à ses besoins. Sa croissance étant plus lente que pour les autres chats, il n’atteint sa taille adulte qu’après son quatrième anniversaire. Pendant les premières années, son régime alimentaire doit donc contenir suffisamment de nutriments, de minéraux et de vitamines pour qu’il grandisse bien. En outre, il devra consommer des croquettes pour chatons jusqu’à 15 mois. Enfin, pour conserver un beau pelage, l’alimentation du Maine Coon doit être riche en acides gras essentiels.

À quel type de maître convient le Maine Coon ?

Grâce à son tempérament doux et affectueux, le Maine Coon est un chat parfaitement adapté à la compagnie. Il s’entend particulièrement bien avec les enfants et peut cohabiter sans problème avec d’autres animaux. Il convient donc aux familles nombreuses. En outre, il s’adapte très bien à la vie à la campagne puisqu’il aime les grands espaces. Toutefois, s’il y est habitué dès son plus jeune âge, le Maine Coon peut parfaitement vivre et s’épanouir en appartement. En effet, c’est un chat calme et tranquille : il peut donc très bien s’accommoder à la vie paisible en intérieur. Affectueux, il a néanmoins besoin que ses maîtres s’occupent régulièrement de lui. Il apprécie les séances de jeux, mais aussi et surtout les câlins et les caresses.

Le prix d’un Maine Coon

En raison de sa très grande popularité auprès des Français, il n’est pas compliqué de trouver un élevage de Maine Coon. Le prix d’achat d’un Maine Coon est compris entre 1200 et 1500 euros en moyenne. Pour un animal destiné à la reproduction, les prix seront plus élevés. Enfin, il est à noter que les mâles sont généralement vendus un peu plus cher que les femelles.

Maine Coon : la plus grande race de chat domestique
4.1 (81.43%) 14 vote[s]