Mon chat a peur de sortir : que faire ?

chat peur de sortir

Quand son chat a peur de sortir, on est parfois déçu. L’image véhiculée par les médias montre clairement qu’un chat est un animal indépendant, curieux et joueur. On ne s’attend pas à ce qu’il reste dans la maison.

Le chat est curieux et a besoin de découvrir de nouveaux espaces et de nouveaux lieux pour connaître une liberté qui lui est propre.

Le chat a peur de sortir, mais il arrive que ce soit les hommes et les femmes qui refusent que le chat sorte de la maison.

Dans un cas comme dans l’autre, que faut-il faire ? Comment réagir face à ce problème ? Vous êtes au bon endroit : vous trouverez toutes les réponses qu’il vous faut sur cette page.

Pourquoi le chat doit-il aller dehors ? Avantages et inconvénients

Les chats ont été domestiqués. Les chats sauvages vivent toujours dehors et s’habituent facilement aux changements climatiques qui ont régulièrement lieu.

Lorsque l’animal sort dans le jardin, il peut avoir l’impression d’être dans un parc où il est libre. Il va y découvrir de nouvelles odeurs, des congénères qui sont passés par loin, de nouveaux animaux… Il va apprendre les éléments de la vie en extérieur.

Les chats ont besoin de sortir. Certaines races ressentent des besoins plus importants que d’autres. En effet, sortir en extérieur permet de rendre le chat plus détendu, de meilleure humeur et plus équilibré dans sa tête.

Il possède tout un panel d’objets et d’éléments qui vont lui faire beaucoup de bien, comme des arbres à escalader, des branches pour jouer avec, chasser (ou jouer ?) avec des souris et des rongeurs… Tout est réuni pour qu’il puisse s’épanouir en toute quiétude.

L’animal qui sort va également en profiter pour soulager sa famille. Il est “conscient” de ce que demande l’entretien d’une litière. Il va en profiter pour faire ses besoins dehors.
Il faut être vigilant avec certains vendeurs de chats qui vont dire que le chat peut se contenter d’une vie en intérieur. C’est sûrement possible. Toutefois, le chat appréciera aller dehors, même quand il fait chaud. C’est l’occasion pour eux de se détacher de la routine quotidienne et de découvrir de nouveaux lieux et de nouveaux espaces.

Permettre à son félin d’aller dehors apporte beaucoup d’avantages, mais aussi des inconvénients.

Le premier est, sans hésiter, l’espérance de vie. C’est un acte qui aura un impact essentiel sur la vie de l’animal. Le chat qui vit dehors va subir un impact majeur sur sa vie, aussi bien à court terme qu’à long terme. Comment ?

  • Le chat peut mourir suite à un accident (une voiture, un train), et bien souvent, les propriétaires ne comprennent pas pourquoi le chat ne revient pas, car l’incident a eu lieu en dehors du domicile.
  • Le chat peut revenir avec des tiques et des maladies qui, parfois, sont dangereuses pour sa propre santé.
  • Le chat peut souffrir d’une bagarre avec un congénère pour une question de territoire. Dans ce cas, il peut être affaibli par une griffure et attraper la maladie d’un chat comme le sida félin.
  • Le chat peut être volé ou empoisonné. Malheureusement, tous les humains présents sur Terre n’acceptent pas les chats. Il suffit que votre chat aille trop souvent dans le jardin d’une personne qui ne les aime pas, pour mettre du poison, voler le chat et le faire disparaître discrètement. Dans un cas plus “tendre”, le chat peut simplement être blessé…

En mettant son chat dehors, les risques qu’il encourt sont multiples. Nous avons évoqué le risque d’être malade. Voici les maladies qui touchent principalement ce type de félin :

  • Le sida félin (non transmissible à l’homme),
  • Les vers intestinaux,
  • Les infections fongiques,
  • La maladie de Carré,
  • Les tiques et les puces,
  • La leucémie féline,
  • La péritonite infectieuse.

Ces maladies sont présentes sur beaucoup de chats qui vivent dans la rue et qui peuvent les transmettre à votre animal.

Cependant, votre chat ne veut pas aller dehors quand vous ouvrez la porte. Cela évite tous les risques de maladies, mais vous désirez qu’il aille dehors quand même.

Mon chat refuse de sortir : est-ce grave docteur ?

Non, ce n’est pas grave. La première des choses à mettre en place est de ne jamais forcer un chat à sortir. Si vous le forcez, il en aura un mauvais souvenir et pourrait devenir agressif (morsure, griffure). Les chats ont besoin de se sentir en confiance et de prendre le temps qu’il faut pour partir à l’aventure.

Pour sortir le chat, vous pourrez laisser une porte ou une fenêtre ouverte, aller dehors et observez l’animal. Ne dites rien. S’il vient, laissez-le faire sa vie, et rentrez dans la maison, en laissant la fenêtre ouverte. Il va peut-être vous suivre, puis retournez dehors et restez-y plus longtemps… Le but est qu’il prenne confiance petit à petit.

S’il ne sort pas, deux méthodes sont disponibles :

  • La première est de l’appâter avec de la nourriture. Prenez des friandises appétantes et faites-lui un petit chemin de friandises pour qu’il vienne les manger. Il est possible qu’il mange et rentre aussitôt. En réitérant cette manipulation à plusieurs reprises, vous allez augmenter sa confiance, et il ira dehors de lui-même.
  • La seconde est de prendre un jouet à lui pour le faire jouer dehors, à proximité de la fenêtre au début, puis en s’éloignant petit à petit du domicile. L’idée est de l’attirer par quelque chose qu’il aime et qui le rassure. Pour cette manipulation, il est préférable d’avoir une relation suffisamment forte avec votre animal de compagnie pour qu’il ait confiance en vous. Pour créer une relation forte, il suffit de se montrer présent avec son animal, de passer du temps à le caresser, à lui parler et à jouer avec lui. Il aura confiance en vous et viendra à vous pour vous montrer qu’il aime ces moments de partage et de sincérité.

Par ailleurs, il existe une autre alternative pour sortir avec son chat : le harnais et la laisse. C’est une méthode à utiliser si vous avez peur que votre chat s’enfuit chez le voisin et qu’il ne revienne pas de sitôt, ou pour aller vous promener avec lui, tel un chien. Les chats supportent bien le harnais, à condition de l’avoir habitué lorsqu’il était jeune.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here